Autour des stades

Pas de YelloPark pour le FC Nantes

Posté le 25 février 2019 à 20:25 par

Le projet du président Kita ne verra pas le jour, suite à ses problèmes avec la justice. Reste maintenant à prévoir l'avenir du club.

Le 19 septembre 2017, le FC Nantes annonçait fièrement ses plans pour un nouveau stade. Le projet, Yello Park, devait accueillir, en plus de l'enceinte à 40.000 places, un ensemble immobilier, des bureaux, ainsi que des équipements de santé, en lieu et place du Stade de la Beaujoire qui devait être détruit. Le coût de la construction du stade était estimé à 200 millions d'euros, pris en charge intégralement par des fonds privés.

Très vite, des boucliers s'élevèrent face à ce projet que beaucoup de supporters ne cautionnaient pas. Ils voulaient garder leur stade actuel, mais ce dernier doit être rénové, remis au goût du jour. De nombreuses concertations ont eu lieu, organisées par le club, pour faire changer d'avis les administrés.

Mais le 9 novembre 2018, la métropole annulait le projet immobilier qui devait voir le jour en lieu et place du Stade de la Beaujoire. La ville de Nantes allait avoir deux stades de football à 5 mètres de distance, pour un seul club...

Aujourd'hui, la métropole annonce l'annulation pure et simple du projet Yello Park, après l'ouverture d'une enquête pour fraude fiscale visant le président Waldemar Kita.

Il se pose maintenant la question de l'avenir même du Stade de la Beaujoire. En 2023, il devra être mis aux normes afin d'accueillir des rencontres de la Coupe du Monde de Rugby. Mais cette rénovation ne pourra pas suffire pour en faire un stade digne du FC Nantes et de tout ce que ce club a représenté pour le football français.

Les différents acteurs du dossier (pouvoirs publics, club, supporters, architecture original du stade...) doivent maintenant se réunir, profiter de cette dynamique que le Yello Park a provoqué dans le cœur des supporters, pour nous proposer le futur de la Beaujoire.

< Le projet de stade du club communautaire de Liverpool
Loin du football business, le City of Liverpool FC compte profiter de ses résultats sportifs pour en...
Les socios d'Osasuna ont choisi le renouveau de leur stade >
Ils étaient cinq au départ, les votes ont été serrés, et au final, il n'a resta qu'un. C'est finalem...