Groupement désigné pour le Grand Stade de la FFR

La Fédération Française de Rugby vient de dévoiler le groupe de sociétés choisi pour conception, la construction et l’entretien-maintenance de son projet de stade.

Icade, Besix et Cofely GDF Suez ont gagné l'appel d'offre, et pourront mettre sur pied ce projet de 82.000 places avec toit rétractable et pelouse amovible d'une facture de 600 millions d'euros, sur le terrain de l'ancien hippodrome de Ris-Orangis.

Un stade imposant qui devrait servir pour les matchs de l'équipe de France de Rugby ( Tournoi des 6 nations, matchs tests ) et la finale de TOP 14, mais aussi concerts et autres grands évènements.

Le stade est plutôt mal compris, beaucoup comme nous en recherchent toujours l'intérêt, surtout dans un paysage francilien concurrentiel et surchargé, et donc le reste du pays aurait pu profiter comme dans le Sud-Ouest où le terrain est plus disponible, moins cher, et que les clubs locaux auraient pu remplir pour leurs gros matchs. Et nous ne parlons même pas des possibilités d'organisation de concerts et évènements sans concurrence dans la région.

Même lors des interventions du président de la FFR pour justifier ce jouet coûteux, nous avons le sentiment que c'est un caprice pour avoir son propre stade, pour faire comme les britanniques ; espérons au moins qu'il sera rentable.

< Naming et Cloud pour le stade des San Jose Earthquakes

Allianz sponsor et assureur d'Ernest Wallon >