Handball

Liga Asobal

Liga Asobal

Le championnat d'Espagne d'Handball est une compétition annuelle regroupant les meilleures équipes espagnoles. Inaugurée en 1951, la compétition se nommait Primera División Nacional, avant de changer en 1958 en División de Honor, et depuis 1990, elle se nomme Liga Asobal.

Le club le plus titré est le FC Barcelona avec 27 titres, qui a participé à toutes les éditions du championnat.

Saison 2020-2021 - Liga Sacyr Asobal

La trente-et-unième édition du championnat élite de handball d'Espagne se joue du 8 septembre 2020 à mai 2021. A cause du covid-19, la saison précédente a été raccourcie, le FC Barcelone a été titré, sans relégation, mais avec la promotion de deux clubs. Cette saison compte ainsi 18 équipe.

La première journée qui devait avoir lieu les 5-6 septembre a été retardée à une date non encore connue ; les clubs sont en conflit avec la fédération pour les règles sanitaires. C'est la seconde journée ( les 8-9 septembre ) qui ouvre le bal de cette saison.

Clubs promus :

  • Club Cisne
  • BM Villa de Aranda
Classement Equipe Arena
Abanca Ademar León Palacio de los Deportes de León
Bada Huesca Palacio Municipal de Deportes
Barça Assistència Sanitària (tenant du titre) Palau Blaugrana
Bidasoa Irún Pabellón Polideportivo Artaleku
BM Benidorm Palau d'esports l'Illa de Benidorm
BM Ciudad de Logroño Palacio de los Deportes de La Rioja
BM Nava Polideportivo Guerreros Naveros
Club Balonmano Villa de Aranda Polideportivo Príncipe de Asturias
Club Cisne Centro Galego de Tecnificación Deportiva
Fertiberia Puerto Sagunto Pabellón Municipal inter-núcleos
Frakin BM Granollers Palau d'Esports de Granollers
Frigoríficos del Morrazo BM Cangas Pabellón Municipal O Gatañal
Helvetia Anaitasuna Pabellón Anaitasuna
Liberbank Cantabria Sinfín Pabellón de La Albericia
Liberbank Cuenca Pabellón Polideportivo Municipal El Sargal
Quabit Guadalajara Palacio Multiusos de Guadalajara
Recoletas Atlético Valladolid Polideportivo Huerta del Rey
Ángel Ximénez Avia Puente Genil Pabellón Deportivo Alcalde Miguel Salas