L'architecte du Parc des Princes critique le Vélodrome

L'architecte Roger Taillibert s'est exprimé dans les colonnes de France-Football sur la rénovation du stade de l'Olympique de Marseille ; il est plutôt négatif mais explique que le contexte était particulier.

L'architecte du Parc des Princes revient tout d'abord sur les travaux catastrophiques que l'enceinte phocéenne a subi pour la Coupe du Monde 98. Maintenant que le stade a un toit, c'est un progrès, car les supporters sont enfin à l'abri. Pour le membre de l'Académie des Beaux-Arts, les architectes de la rénovation ont fait ce qu'ils ont pu avec ce qu'ils avaient ; il regrette surtout la disproportion de l'enveloppe, donnant une image de forme molle sans équilibre.

Une déclaration assez dure, mais l'architecte ne dit pas ça en tant que supporter du PSG, il n'est ni pour l'une ou l'autre des équipes, c'est juste l'avis d'un professionnel avec un cv assez chargé ; avec quelques couacs comme le Stade Olympique de Montréal, un gouffre sans nom.


A la rédaction, même s'il est vrai que le nouveau Stade Vélodrome n'est pas le plus beau des stades, nous pensons qu'il représente un très bon outil pour l'Olympique de Marseille, et comme le club fonctionne bien, autant en profiter.

< Inspecteurs de la FIFA satisfaits par les stades de la CM2018

En Chine, une école en forme de piste d'athlétisme >