CM2014 : 1000 ans pour rembourser le stade de Brasilia

Les brésiliens n'ont pas fini de payer chèrement l'organisation de la Coupe du Monde de Football 2014 ; le stade de la capitale est si peu rentable qu'il faudra 1.000 ans pour le rembourser.

Selon le journal brésilien O Globo, le calcul est assez simple :

  • restauration du stade : 1,9 milliards de reals ( soit 620 millions d'euros )
  • chiffre d'affaires du stade : 1,3 millions de reals l'an ( soit 420.000 euros )

En fait le calcul exact est de 1.461 ans environ, mais bon, on arrondit à 1.000 sinon on s'y perd. Selon 20 Minutes, l'Office des comptes publics de la capitale auriverde aurait confirmé, à l'AFP, qu'il faudrait bien un millénaire pour rembourser une telle somme à ce rythme.

L'Estádio Nacional Mané Garrincha est un exemple du gâchis financier de cette Coupe du Monde. A cela, il faut ajouter le futur indécis de l'Arena da Amazônia qui n'a toujours pas de club résident, et qu'on annonçait transformé en centre de détention.

Ne soyons pas mauvaise langue et n'oublions pas que le stade de Brasilia produit de l'électricité, et que le projet de transformation en logement pourrait devenir plus qu'une simple idée farfelue.

Par contre, le Brésil est loin d'en avoir fini avec les dépenses en structures sportives, Rio de Janeiro organise les Jeux Olympiques d'Eté de 2016, mais là c'est une autre histoire.

< Fans du D.C. United sabrent le champagne pour leur futur stade

Emission Le chantier n°15 du Nouveau Stade de Bordeaux >