Vie des stades

Le Stade des JO de 2020 est orphelin

Posté le 19 juillet 2015 à 22:20 par

Alors que fin juin, le gouvernement japonais soutenait le maintien de la construction du futur stade national de l'archipel. Nous avons appris cette semaine que le projet initial de Zaha Hadid a été rejeté.

La raison de l'abandon ? Le coût de l'enceinte qui s'est envolé dernièrement et s'est approché des deux milliards de dollars. De ce fait, le projet va repartir de zéro, avec un nouvel appel d'offre ( personne n'écarte le fait que le cabinet de Zaha Hadid y réponde ), mais avec toujours les mêmes délais si serrés. Le stade est toujours prévu pour la Coupe du Monde de Rugby de 2019.

L'affaire pourrait sembler simple, surtout si tous les torts sont renvoyés vers l'architecte anglo-irakienne. Mais elle ne rend pas si facilement les armes, et dans un communiqué, elle répond aux accusations et surtout éclaire quelques points importants sur le contexte actuel de la capitale nipponne.

Il est étrange que les coûts aient explosé, sauf en prenant en compte le nombre de chantiers en ville. Cela entraine une rareté des ouvriers, des machines, et des matières, à moins d'y mettre le prix : 11% d'augmentation des coûts de construction entre 2013 et 2014 à Tokyo. Par contre, ce n'est pas en changeant de design et d'architecte que la tendance va aller à la baisse.

Maintenant, que va-t-il arriver au projet ? Est-ce que cela peut avoir des influences sur la Coupe du Monde de Rugby 2019, et aussi des Jeux Olympiques d'Eté de 2020 ? Nous en serons plus dans le prochain épisode.

< Détails sur le futur Stade National de Luxembourg
Le gouvernement luxembourgeois a dévoilé hier le design de l'avant-projet de la nouvelle enceinte du...
Parking du Rio Tinto en ferme solaire >
Le parc de stationnement de l'enceinte des Real Salt Lake, pensionnaire de la MLS, va devenir, grâce...