Technologie

L'O2 Arena teste des éoliennes révolutionnaires

Posté le 16 mars 2021 à 22:03 par

Londres profite d'un climat venteux, idéal pour faire tourner dix moulins à vent pour produire de l'énergie verte.

L'arena des Jeux Olympiques de 2012 va devenir le premier lieu au monde à tester 10 éoliennes révolutionnaires autour du stade, en utilisant les conditions venteuses de la péninsule de Greenwich pour l'énergie. Dix des "éoliennes verticales" seront bientôt installées autour de l'arène, fournissant une énergie durable au bâtiment après avoir signé un accord avec une start-up locale du Kent ; leur forme particulière permet de tourner même à partir d'un léger vent, ou de l'air déplacé par une voiture qui passe.

AEG, propriétaire et exploitant de l'O2 Arena, veut réduire considérablement l'empreinte carbone de l'édifice. Grâce aux éoliennes, l'arena espère produire jusqu'à 87 600 kWh par an, équivalent à la consommation de 23 foyers britanniques. Les éoliennes s'inscrivent dans une stratégie plus globale, avec la réduction de l'énergie utilisée, de l'achat d'électricité verte…

Lee Lacey, directeur des installations à l'O2 a déclaré : "Nous sommes incroyablement heureux de collaborer avec l'équipe d'Alpha 311 et d'être le premier site au monde à installer leurs éoliennes commerciales. Nous avons cherché une source d'énergie éolienne appropriée pour aider à réduire nos émissions de CO2 et aider notre ambition d'atteindre un lieu à zéro carbone. L'opportunité de fournir une source locale de production d'électricité sur site est énorme et nous espérons que cet essai fournira la rampe de lancement de nombreuses autres installations non seulement sur les sites O2 et d'autres sites AEG, mais dans toute la péninsule de Greenwich et au Royaume-Uni."

Barry Thompson, PDG d'Alpha 311, entreprise qui a commencé dans un abri de jardin dans le Kent, avant d'être reconnu dans le monde entier, a ajouté : "Nous sommes très heureux que l'O2 soit le premier à s'inscrire chez nous à l'échelle mondiale. L'Alpha 311 turbine est née en Grande-Bretagne avec des aspirations internationales, il est donc normal que nous travaillions avec le lieu de musique, de divertissement et de loisirs le plus populaire au monde. Ce n'est pas seulement un monument de Londres, c'est une icône mondiale, et nous ne pourrions pas être plus fiers, ou reconnaissants, de la croyance de l'O2 en nous."

Si le projet est un succès, il pourrait changer le visage de l'électricité par le vent ; loin de ces turbines géantes qui ne fonctionnent pas, ni par trop forte rafale, ni par trop faible vent.

< Manchester City va refaire sa pelouse cet été
Le leader de Premier League a de gros problèmes avec le gazon de son stade, au point de devoir tout...
Un stade de football en Saskatchewan ? >
La Première Ligue Canadienne veut s'étendre dans la province de Regina, avec une nouvelle franchise...