Autour des stades

Réforme du travail au Qatar pour la Coupe du Monde 2022

Posté le 29 octobre 2017 à 20:38 par - Source : Kuwait Times

Sous la pression internationale, le pays gazier a décidé d'introduire le salaire minimum parmi les réformes qu'il entreprend sur le code du travail.

En 2010, le Qatar obtenait l'attribution de la Coupe du Monde FIFA de football pour 2022. Le pays a rapidement lancé des travaux pour la construction de huit nouveaux stades ; à l'origine il devait y avoir douze enceintes, et surtout elles devaient en partie être démontables pour faire profiter des pays en Afrique.

Les chantiers se sont rapidement transformés en prison, les ouvriers sont quasiment tous étrangers, leurs passeports confisqués à leur arrivée. Les conditions de travail ont entrainé le décès de plusieurs personnes. La communauté internationale a mis des années avant que le Qatar ne décide enfin de s'occuper d'eux ; les chantiers sont une mauvaise image pour cette nation qui fait tout son possible pour signer des alliances afin de se protéger de l'appétit de ses voisins ( Arabie Saoudite et Iran essentiellement ).

En plus de l'assurance d'un salaire minimum, les contrats de travail signés doivent être envoyés au gouvernement afin qu'ils ne puissent être modifiés par la suite. Les patrons ne peuvent plus interdire un employé de quitter le pays. Le Qatar a signé un accord avec 36 pays afin d'assurer une protection juridique à leurs ressortissants.

Ces réformes font suite à celles présentées en 2015 où le gouvernement assurait le versement des salaires. Depuis décembre 2016, les ouvriers peuvent changer théoriquement d'employeur, dans les faits, cela est plus compliqué.

Toutes ces nouvelles règles vont dans le bon sens, mais ne devraient pas suffire pour stopper l'enquête de l'ONU sur les conditions de travail des ouvriers de cette Coupe du Monde, décriée avant même l'obtention douteuse par la FIFA.

< Demba Ba présente un stade de football à San Diego
L'international sénégalais se lance dans le business du foot aux Etats-Unis, du côté de San Diego av...
Louisville City FC sécurise les fonds pour son futur stade de football >
Le club du Kentucky a réussi à sécuriser le financement privé-public de sa future enceinte de 10.000...