Business

Bruxelles veut récupérer le bail de Ghelamco

Posté le 27 mars 2018 à 23:55 par - Source : RTL.be

La capitale européenne veut mettre fin au projet de Stade National, en récupérant le contrat signé avec le promoteur, mais la résistance s'organise.

Elu série de l'année 2017, le Stade National de Belgique devait être le flambeau du plat pays, l'un des symboles de l'Euro 2020 de football. Malheureusement, un chemin vicinal a été le plus fort, et en début d'année 2018, la sentence est tombée, le projet est tout simplement abandonné.

Vous pensiez que tout était fini ? Les bonnes séries ont toujours des saisons... en trop. La ville de Bruxelles et le promoteur Ghemalco avaient signé un accord de bail emphytéotique ; un bail immobilier d'une durée de 99 ans, pour un coût d'un euro symbolique, afin de construire le stade.

Comme tout est terminé, Bruxelles aimerait récupérer le contrat, et surtout oublier toute cette histoire. Du côté de Ghemalco, l'incompréhension est de mise, car le promoteur n'a pas apprécié que son partenaire, la municipalité, ne l'ait pas assez accompagné dans ses démarches pour détruire le chemin vicinal. Le promoteur a toujours envie de construire un stade, et ne compte pas se laisser faire. Toute cette histoire risque malheureusement de se terminer devant les tribunaux.

< Tours va rénover patinoire et palais des sports au lieu de construire du neuf
Mercredi 28 mars, la municipalité de Tours va présenter son budget pour 2018, et les projets de nouv...
Visuels du Yello Park, le futur du FC Nantes >
Le consortium nantais a dévoilé les toutes premières images du futur stade, réalisé par HKS Architec...