Rumeur

Montpellier va avoir un nouveau stade de football

Posté le 05 mai 2016 à 19:29 par

Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, a confirmé l'intention de la ville de se doter d'une nouvelle enceinte pour le club local de football. Et cette fois-ci, hors d'une zone inondable.

Le Stade de la Mosson a été érigé en 1972, avant des rénovations importantes en 1988 et 1997, à qui nous devons une tribune double, dans le ton du reste de l'enceinte. Autre point négatif et pas des moindres, le stade a été construit dans une zone inondable.

Fin 2014, le stade avait subi encore plusieurs inondations qui a relancé le débat sur le fait que la ville doive ériger une nouvelle enceinte.

Le nouveau stade n'est qu'à l'état de réflexion, mais il devrait accueillir 25.000 personnes, pour un coût de 130 millions d'euros. Le financement serait porté grâce à un partenariat public-privé. Mais les fans montpelliérains devront attendre au moins 2020-2021.

"Je ne peux que me réjouir de cette initiative. On va mourir à la Paillade. Plus ça va, plus l'affluence baisse. C'est compliqué pour venir au stade, compliqué pour en repartir, ce n'est pas un stade moderne, avec un lieu de vie au stade pour permettre aux gens de venir une heure avant et partir une heure après. Un stade de 25 000 places, c'est réfléchi, intelligent, un stade à visage humain, à notre niveau et à notre image. Et bon courage pour venir gagner à La Mosson, je veux dire dans le nouveau stade !", a commenté Laurent Nicollin, président-délégué du Montpellier Hérault Sport Club, à l'AFP.

Le club de Montpellier a bien sûr accueilli cette nouvelle avec enthousiasme, mais il reste toujours la question du financement par les clubs, et le fait qu'ils devraient en être les propriétaires.

< MLS à Las Vegas ? Beckham dirait bien oui
Après l'épisode du retour de la NFL à Los Angeles, il y a une autre histoire à rebondissement aux Et...
Visuels de l'intérieur de la Milwaukee Arena des Bucks >
La future arena de la franchise NBA des Bucks de Milwaukee se dévoile un peu plus avec cette fois-ci...