Autour des stades

FFR condamnée suite à l'abandon du Grand Stade de Rugby

Posté le 04 juillet 2020 à 14:57 par

Le tribunal administratif de Versailles a condamné la Fédération Française de Rugby à verser 3,36 millions d'euros aux collectivités locales de l'Essonne.

En novembre 2014, la FFR dévoilait le groupe de sociétés choisi pour la conception, la construction et l’entretien-maintenance de son projet de stade de 82 000 places avec toit rétractable et pelouse amovible, pour une facture estimée à 600 millions d'euros, le tout implanté sur le terrain de l'ancien hippodrome de Ris-Orangis.

Malgré l'avis négatif de la Cour des Comptes, le dossier très controversé continuait son bout de chemin, le président de l'époque, Pierre Camou, y croyait dur comme fer. En 2016, il perdit sa place en faveur de Bernard Laporte qui a basé sa campagne sur l'arrêt définitif du projet. Quelques jours plus tard, le projet est définitivement abandonné, il avait déjà coûté 14 millions d'euros en analyse et communications.

Les différents partis pris du projet n'ont pas trop appréciés cette décision unilatérale, comme Populous pour le design, et le groupement Icade, Besix et Cofely GDF Suez pour la construction, mais aussi les communes concernées par l'implantation du titan. L'agglomération Grand Paris Sud et les villes de Ris-Orangis et Bondoufle ont demandé 50 millions d'euros dès 2017 en guise de dédommagement, puis 54 millions en 2018.

L'annonce du tribunal administratif de Versailles est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Le fait de devoir payer une amende de 3,36 millions d'euros ne fait pas plaisir à la direction de la Fédération surtout que les comptes sont loin d'être au beau fixe avec un déficit de plus de 5 millions d'euros, et un calendrier de TOP 14 pas encore validé. Mais c'est moins important que demandé.

La communauté d'agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart est le bénéficiaire des 3,36 millions d'euros, Ris-Orangis doit percevoir 18 300 euros, alors que Bondoufle a été déboutée.

< Le Stade de Bordeaux en vente ?
Le nouveau maire du chef-lieu de Nouvelle Aquitaine veut révolutionner le club des Girondins, en s'a...
Pas de stade sans nouveau nom pour les Redskins >
La franchise NFL de la capitale des Etats-Unis doit rapidement changer de nom si elle veut que son p...